Votre personnalité influence votre style de conduite. Découvrez pourquoi et comment.

Notre attitude et nos humeurs influencent notre façon de conduire. Pensez au nombre de fois où vous avez pris le volant alors que vous étiez stressé et préoccupé. Si on y réfléchit deux minutes, on sait pertinemment que notre état psychologique peut avoir une influence sur notre style de conduite. Ce que l’on sait moins, c’est que notre capacité à gérer le stress et à réagir à un évènement sur la route est clairement influencée par certaines caractéristiques de notre personnalité.

Ce texte présente quelques corrélations entre le comportement au volant et les cinq facteurs du modèle de la personnalité.

Stabilité émotionnelle

En 2011, Dahlen, Edwards, Tubre, Zyphur et Warren ont montré que la stabilité émotionnelle était liée négativement à la conduite agressive, aux accidents de la route et aux infractions au code de la route.

 

Si vous faites preuve d’inquiétude tout au long de la journée et que vous êtes plutôt tendu dans vos conversations, vous risquez d’agir de la même manière au volant. Vos mouvements auront tendance à être rapides et soudains, et vous serez probablement enclin à manifester de la colère envers les autres conducteurs plus souvent que vous ne le pensez.

 

Extraversion

Une étude menée en 2000 par Renner et Ander montre également une corrélation positive entre le plaisir qu’a une personne à interagir avec d’autres, c’est-à-dire sa tendance à être sociable ou extraverti, et sa probabilité de conduire de façon imprudente sur la route.

D’autres chercheurs ont montré que l’agressivité dans le trafic était également liée de manière positive à la volonté de communiquer avec les autres. Ce qui est étrange, c’est qu’ils considèrent l’agression verbale comme étant moins liée à l’extraversion du conducteur que l’agression physique. On pourrait pourtant s’attendre à ce que ce soit l’inverse. Il semble en effet logique qu’un individu communicatif et ouvert aux gens le soit tout autant sur la route. Malheureusement, lorsque sa volonté de socialiser se transforme en insultes verbales et en gros mots, cela peut aussi mener à une agression physique. En raison principalement de leur niveau élevé d’énergie et de spontanéité, les personnes ayant un niveau élevé d’extraversion pourraient donc être à l’origine de certains accidents de la route (Dahlen et White, 2006).

 

Ouverture aux expériences

Les personnes qui obtiennent un score élevé dans l’évaluation de leur ouverture aux expériences ont des personnalités qui s’épanouissent dans un processus de croissance personnelle et apprécient les valeurs et les idées. Il existe peu de recherches sur la relation entre ces caractéristiques et la conduite imprudente, mais Dahlen et White suggèrent qu’il existe un lien négatif entre les deux. Toutefois, cette relation est faible et peu significative.

 

Agréabilité ou gentillesse

Les individus altruistes et empathiques sont ceux qui accordent une grande importance au facteur agrément. Comme on pouvait s’y attendre, ils se sont aussi révélés être des conducteurs plus prudents.

Les personnes qui obtiennent des scores plus bas relativement à cette caractéristique sont quant à elles plus susceptibles d’être impliquées dans des accidents de la route et d’agression verbale, et de violer les règles de la circulation. Les personnalités hostiles semblent pour leur part très agressives sur la route. Elles affichent un comportement furieux et une conduite imprudente plus souvent que celles qui ont obtenu des scores élevés dans l’évaluation de leur agréabilité.

 

Conscience

Le cinquième facteur du modèle de la personnalité concerne les compétences organisationnelles et l’autodiscipline des personnes. Celles ayant obtenu des scores élevés relativement à ce facteur sont plus proactives dans la résolution de problèmes et la mise en ordre.

Si vous êtes une telle personne, vous êtes également susceptible de faire preuve d’un haut niveau de discipline au volant. Si vous suivez les règles au travail (ou même à la maison), vous êtes probablement aussi un conducteur qui respecte le code de la route. Selon les chercheurs, il existe en effet une corrélation négative entre la conscience et l’agressivité sur les routes, qu’elle soit verbale et physique.

 

En conclusion, si l’on considère à nouveau cet aperçu holistique des traits de personnalité qui mènent à adopter des comportements dangereux sur la route, il semble que l’extraversion et l’agressivité prédisposent à jouir de tels comportements. Le manque d’ouverture aux expériences serait quant à lui un facteur prédictif d’une

attitude négative au volant et le manque de conscience, de possibles manifestations de colère envers d’autres conducteurs.

En somme, plus vous êtes calme, serein et organisé, moins vous risquez de causer des ennuis sur la route.

Combien de fois cela vous est-il arrivé ces jours-ci de vous installer au volant dans ces conditions ? Peut-être devrions-nous tous envisager de cultiver notre paix intérieure avant de prendre la route. Inclure dans notre routine quotidienne des pratiques qui contribuent à nous rendre plus détendus et productifs ferait probablement de nous de meilleurs conducteurs également.

 

Les quatre principaux styles de conduite

Les personnes qui planifient à l’avance et qui ont toujours tout prévu ont un style de conduite « patient et prudent ». Elles sont organisées et toujours calmes. Si quelque chose d’inattendu se présente, elles restent toujours détendues, puisqu’elles ont probablement un plan de secours en tête. Sur la route, ces conducteurs restent concentrés et suivent rigoureusement les règles.

Si vous êtes du type « imprudent et négligent », vous aurez probablement souvent des ennuis. Les conducteurs qui appartiennent à cette catégorie ont tendance à rechercher des sensations fortes tout en restant au volant. Ils sont susceptibles de violer le code de la route et conduisent souvent à grande vitesse, parfois même en état d’ébriété. Ils le font juste pour le frisson.

Les personnes qui ressentent constamment des tensions autour d’elles ont probablement un style de conduite     « anxieux ». Celles-ci ont tendance à être des conducteurs stressés ou qui restent vigilants en tout temps. Même la musique ou les livres audio n’arrivent pas à les détendre au volant.

Un des styles de conduite auxquels nous avons tous été exposés à un moment de notre vie (et que nous devrions tous éviter d’adopter) est ce que les chercheurs ont appelé le style de conduite « hostile ou en colère », qui se caractérise principalement par un comportement agressif dans le trafic. La conduite agressive comprend des comportements tels que « conduire avec une vitesse excessive, klaxonner fréquemment, jurer, couper le passage pour franchir des étapes, etc. », ou toute autre pratique au volant pouvant causer des blessures ou des souffrances (Jovanovic Lipovac, Stanojevic et Stanjojevic, 2010).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s