Le vrai coût d’une mauvaise embauche

Quel est le coût réel du remplacement d’un employé pour une entreprise ? Le Center for American Progress a compilé les 11 plus importantes recherches menées sur le sujet et en a tiré des conclusions sur les vrais coûts liés au roulement des employés.

 

Coût de remplacement

Le coût de remplacement d’un employé équivaut environ au cinquième du salaire de celui-ci. On remarque cependant de légères variations selon la catégorie d’emplois, puisque le salaire annuel moyen n’y est pas forcément le même.

Le tableau ci-dessous présente pour chaque tranche de salaire annuel le coût de remplacement en pourcentage et en dollars :

Salaire annuel Coût de remplacement par rapport au salaire Coût de remplacement en dollars
80 000 $ et plus 21 % 16 800 $
75 000 $ et moins 20 % 15 000 $
50 000 $ et moins 20 % 10 000 $
30 000 $ et moins 16 %   4 800 $

Ce tableau ne prend toutefois pas en compte les administrateurs haut placés. Le coût de remplacement de ces derniers est en effet disproportionné, car il peut équivaloir jusqu’à 200 % de leur salaire en raison de la prime de départ que la plupart touchent.

 

De façon générale, le coût de remplacement est justifié par plusieurs facteurs :

  • le coût engendré par la perte de productivité liée au départ de l’employé;
  • le coût directement lié au départ (entrevue de départ et rémunération de départ dans certains cas);
  • le coût généré par la surcharge de travail assumée par les autres employés;
  • le coût de recherche et d’embauche d’un nouvel employé (coût d’affichage, de recrutement externe parfois, prime d’embauche, etc.);
  • le coût de formation du nouvel employé;
  • le coût associé au manque de productivité du nouvel employé pendant sa période d’apprentissage.

 

Taux de roulement

Un employé sur cinq quitte son emploi volontairement, et un employé sur six est mis à la porte. Lorsqu’on met ces statistiques en relation avec les coûts liés au remplacement, on en conclut que ce sont des sommes importantes que les entreprises doivent débourser.

 

Comment diminuer ces coûts pour votre entreprise  

Utiliser la psychométrie vous aidera à diminuer le risque d’embaucher le mauvais candidat. En combinant des tests d’habiletés cognitives, qui vous indiqueront le potentiel de performance d’un individu, avec des tests de personnalité et de motivation au travail, vous serez en mesure d’identifier le bon candidat pour votre organisation.

Il est néanmoins primordial de garder en tête que non seulement le candidat doit être le bon choix pour vous, mais que vous devez également être le bon choix pour le candidat si vous désirez embaucher quelqu’un qui va rester.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s