PIFAM

Lorsque les enfants ont la possibilité de développer leurs fonctions exécutives et des compétences d’autorégulation, les individus et la société en bénéficient à long terme.

 

Ces compétences sont en effet cruciales pour l’apprentissage et le développement. Elles nous permettent d’adopter un comportement positif et de faire des choix sains pour nous-mêmes et nos familles.

 

Les fonctions exécutives et les compétences d’autorégulation dépendent de trois types de fonctions cérébrales : la mémoire de travail, la flexibilité mentale et la maîtrise de soi. Ces fonctions sont étroitement interreliées, et la mise en œuvre des compétences associées aux fonctions exécutives les oblige à agir en coordination les unes avec les autres, dans un mode systémique.

 

Chaque type de compétence s’appuie sur des éléments des deux autres.

 

La mémoire de travail détermine notre capacité à conserver et à manipuler des informations distinctes pendant de courtes périodes.

 

La flexibilité mentale nous aide à maintenir ou à décaler notre attention en réponse à des demandes différentes, ou encore à appliquer des règles différentes dans des contextes différents.

 

La maîtrise de soi nous permet de nous fixer des priorités et de résister à des actions ou à des réponses impulsives.

 

Les enfants ne naissent pas avec ces compétences ; ils naissent avec le potentiel de les développer. Si les enfants ne reçoivent pas ce dont ils ont besoin dans leurs relations avec les adultes et les conditions propres à leur milieu, ou si ces influences sont des sources de stress toxique, leur développement peut être sérieusement retardé ou compromis. Les environnements indésirables résultant de la négligence, de l’abus ou de la violence peuvent exposer les enfants à un tel stress, ce qui perturbe l’architecture de leur cerveau et compromet le développement de leurs fonctions exécutives.

 

Le soutien dont les enfants ont besoin pour acquérir les compétences nécessaires à la maison, dans les programmes de soins et d’éducation de la petite enfance, et dans d’autres situations où ils vivent régulièrement, est l’une des responsabilités les plus importantes de la société.

 

Les environnements favorisant la croissance fournissent aux enfants des cadres qui les aident à pratiquer ces compétences avant de les exécuter seuls. Les adultes peuvent faciliter le développement des fonctions exécutives d’un enfant en établissant des routines, en modélisant le comportement social, et en créant et maintenant des relations de soutien et de confiance.

 

Il est également important pour les enfants d’exercer leurs compétences à travers des activités qui favorisent le jeu créatif et le lien social, leur apprennent à faire face au stress, impliquent un exercice vigoureux et, au fil du temps, offrent des occasions de diriger leurs propres actions sous la surveillance d’un adulte.

 

Des outils comme le PIFAM peuvent aider les professionnels à soutenir le développement de l’enfant en lui permettant d’acquérir des compétences et des stratégies pour améliorer son fonctionnement exécutif.

 

Découvrez le PIFAM : http://www.irpcanada.com/FR/page15/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s